fbpx
Blog

La grande malbouffe | Reportage ARTE

Suite au visionnage du reportage sur Arte « La grande malbouffe » (Junk Food)  sur les Aliments Ultra-Transformés (AUT) de l’industrie agro-alimentaire, je souhaitais transposer ces émotions négatives en conseil nutrition-santé, bienveillant, couplé aux habitudes de vie et leçons apprises des centenaires du monde, preuves vivantes que l’alimentation joue un grand rôle sur la santé et la longévité! A travers cet article vous trouverez également mon analyse du reportage.

Reportage en version française / auf deutsch 

Les points marquants du reportage:

  • Un cordon bleu composé de 30 ingrédients ? c’est fou !
  • Objectif prix bas, rendement, au détriment de la santé des consommateurs, pas de vision complète sur l’ensemble de la chaîne de production agro-alimentaire
  • On y découvre le terme “Auxilière technologique”  = additifs/ composants chimiques qui ne sont pas mentionnés sur les étiquettes car il paraît qu’ils s’évaporent pendant la cuisson
  • Les “semblants” de viande végétariens/vegans sont des aliments ultra-transformés avec xx ingrédients
  • Il ne sera jamais marqué sur un certificat de décès : mort pour cause d’alimentation, mais pour cause de maladie, mais beaucoup d’entre-elles sont déclenchées ou aggravées par une mauvaise alimentation
  • 35% de l’alimentation des français est composée d’AUT, et 45 % en Allemagne où est recensé  10% de plus d’obésité, de maladies chroniques (diabète, cholestérol, maladies cardio-vasculaires….), voir de cancer ! Étrange coïncidence de l’impact des AUT ?!
  • Il existe une interaction entre les aliments et leur packaging en carton recyclé/ boite de conserves/ plastiques et les encres des illustrations mais à ce jour très peu de laboratoires sont équipées pour mesurer et comprendre les effets aux long terme sur notre organisme (sauf phtalates, BPA, etc)
  • Il  y a des réglementations/chartes pour tous ( réseaux sociaux , protection des données, médicaments, dispositifs médicaux, etc) pour l’alimentation et spécialement pour les additifs,  ce n’est clairement pas assez poussé. Il n’existe  aucune harmonisation entre les pays membres de l’EU. Le E171, dioxyde de titane, est un colorant alimentaire qui a été interdit en France en 2020 et probablement sur une durée déterminée, si les associations ne font pas de forcing à Bruxelles.

Conseil nutrition : quelle stratégie pour ses courses alimentaires ?

 

Courses alimentaires

Dans un monde parfait, un boycott des aliments ultra-transformés avec “additifs à risque”, serait l’idéal, avec l’adoption d’une approche 80% 20% pour ses courses alimentaires, comme les centenaires, avec:

  • 80% d’aliments d’origine végétale frais, entiers et peu transformé
  • 20% d’aliments d’origine animale frais, entiers et peu transformé

Ce ratio permet d’apporter les macro & micronutriments nécessaires à notre survie mais également d’atteindre un équilibre acide (30%) base( 70%) sain pour le corps. Un milieu trop acide est propice à la déminéralisation avec pour conséquences: arthrose, ostéoporose, caries dentaires.

Ajoutez à cela une activité physique modérée, de l’optimisme, de la gentillesse, une bonne gestion du stress, un but dans la vie… Vous obtenez le combo parfait pour atteindre les 100 ans en pleine santé ! #objectif100

  • 0% d’ AUT chez les centenaires , oui, mais une des premières règles apprises en nutrition est :

il n’y a pas d’aliments interdits

A consommer avec forte modération, les AUT, aussi appelés aliments pour moment convivial, social , n’ont aucunes valeurs nutritionnelles. Chez certaines personnes, le fait de s’en priver, peut créer une frustration à ne plus pouvoir sortir d’un cercle vicieux, pouvant même conduire dans certains cas à des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, hyperphagie).

Le point positif du reportage à retenir est la mise en avant de l’application française Yuka , qui fonctionne également en Allemagne (je prêche pour ma paroisse, mais c’est vraiment top, attention ne fonctionne pas forcément sur la gamme JA). La notation est basée sur la valeur nutritionnelle des aliments et également sur les additifs avec une classification des risques. Prochainement, Yuka va y intégrer une notation sur l’empreinte carbone des aliments. J’adore cette approche complète.

Les AUT

Sodas et boissons sucrées, jus reconstitués
Photo by Franki Chamaki Unsplash

Source : observatoire alimentaire 

Les AUT contiennent des ingrédients qui ne se retrouvent pas dans le garde-manger. Par exemple, des additifs sont ajoutés pour augmenter la durée de conservation ou pour rehausser la saveur. Le caractère “ultra-transformé est lié au procédé industriel (hydrogénation, hydrolyse, extrusion, pré-traitement par friture) et/ou à l’intégration de différentes substances : colorants, émulsifiants, texturants, édulcorants, additifs divers. On parle d’ultra-transformé pour les formulations industrielles contenant cinq ingrédients ou plus.

Les AUT sont bien trop souvent riches en sucre, en mauvaise graisse et en sel.

Voici une liste indicative des principaux AUT:

  • Biscuits apéritif, chips
  • Soupes instantanées
  • Sauces type ketchup
  • Nouilles instantanées (jusqu’à une douzaine d’additifs)
  • Nuggets de volaille et de poisson, cordon bleu
  • Viandes fumées, saucisses, jambon (contenant nitrites et conservateurs ajoutés)
  • Plats cuisinés congelés
  • Pizzas, plats prêts à consommer (contenant des arômes et agents texturant)
  • Poêlées industrielles de légumes
  • Pains et brioches industriels, pains de mie
  • Barres chocolatées
  • Poudres chocolatées (parfois, entre 75 et 85% de sucre)
  • Céréales du petit déjeuner
  • Yaourts aux fruits : entre 6 et 12 additifs selon les marques
  • Desserts aux fruits aromatisés (sucre ajouté, agents texturants, colorants…)
  • Crèmes glacées
  • Sodas, boissons sucrées aromatisées, jus de fruits reconstitués

Voici une liste d’ingrédients souvent présents dans les AUT:

  • Huiles hydrogénées
  • Protéines hydrolysées
  • Isolats de protéines de soja,
  • Maltodextrines
  • Sucre inverti (mélange glucose – fructose obtenu par hydrolyse du saccharose)
  • Lécithine de soja
  • Amidon de riz
  • Edulcorants (aspartame, extraits de stévia, sucralose…)
  • Sirop de glucose
  • Nitrites
  • Colorants

Grand fan de biscuits, barres chocolatées, pâtisserie, biscuits apéro,  que faire? 

Privilégiez au maximum les pâtisseries et produits de vos artisans! Ils privilégient les matières premières de qualité et contrôle l’entièreté de la fabrication. La qualité avant la quantité par le soutien des commerces de proximité ! C’est mieux pour votre santé physique et la santé mentale des artisans qui œuvrent corps et âme à délivrer le meilleur d’eux-même. 

Le fait maison est également une solution, d’ailleurs n’hésitez pas à revenir sur mon blog où se trouvent des recettes sympas de centenaires qui contribueront à votre longévité et à votre plaisir gustatif. 

Pour en revenir au reportage, j’ai eu la nausée à plusieurs reprises. Le pire est que ce n’est pas nouveau, Louis de Funès en parlait déjà dans son film l’aile ou la cuisse 🙂 . Dites-moi en commentaire ce que vous pensez des AUT ?

Je vous laisse sur l’image de mon rayon préféré au supermarché:

Rayon fruits et légumes
Photo by Jan Canty on Unsplash

Sources:

Arte TV

https://observatoire-des-aliments.fr/

 

Partage si tu as aimé

2 commentaires

  • Caroline

    Merci Charlotte pour cet article très instructif ! Je me demande quelle sorte de “viande” végétarienne est mauvaise car il y a tant de choix… J’utilise de temps en temps le faux haché pour faire une sauce bolognaise végétarienne. Tu penses que c’est vraiment trop mauvais ? Je ferai plus attention à l’étiquette la prochaine fois ou alors j’utiliserai l’appli que tu conseilles comme ça je serai fixée !

  • Charlotte_objectif100

    Merci Caroline pour ton commentaire. Concernant les viandes “végétales” ,vaut mieux toujours regarder la liste des ingrédients, on parle d’ultra-transformé pour les formulations industrielles contenant cinq ingrédients ou plus. Si tu n’arrives pas à prononcer un de ses ingrédients, cela te mettra la puce l’oreille. Effectivement avec l’application Yuka, tu pourras voir la composition et la classification des risques de ces additifs. Par exemple un “tofu bio”, est un aliment transformé (non-ultra transformé) car souvent sa composition est de moins de 5 ingrédients (Eau, graine de soja et un additif antiagglomérant à risque limité)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :